Ring littéraire

Deux équipes. Dix écrivains.
Deux mi-temps de 45 minutes.
Un match de mots : un clash littéraire.
Une seule équipe gagnera.
Pour la désigner, un juge : le public !

 

Le projet

Pour célébrer les 10 ans de l’Institut littéraire suisse en grandes pompes, celui-ci et la MRL s’associent pour un ring littéraire digne des plus grands numéros d’acrobatie, un match mordant, une joute verbale rocambolesque où tous les coups sont permis… et surtout les plus fumants.

Des anciens étudiants de l’Institut littéraire suisse et quatre de leurs professeurs (Eugène, Claire Genoux, et Michel Layaz, Prix suisse de littérature 2017 pour son magnifique Louis Soutter probablement) s’affronteront dans un duel de textes inédits, écrits en direct ou performés. Et ce sera au public d’élire les vainqueurs.

Dans un rythme endiablé, cette lecture-spectacle enchaîne des manches plus virtuoses les unes que les autres. À l’issue de chacune d’entre elles, le public votera pour désigner la meilleure performance.

Sous nos yeux, les représentants des équipes devront produire, lire, performer des textes en direct, en suivant une série de contraintes imposées. Le tout se déroule en musique (live) et sous l’arbitrage d’une MC, Odile Cantero, qui tranchera et mènera la soirée avec une mauvaise foi éhontée. Des projections et des lectures scanderont le tout.
Un événement intrépide à passer en compagnie de quelques-uns de nos auteurs incontournables et de jeunes auteurs à découvrir urgemment.

 

Les fomenteurs du projet

Quand il a été question de fêter le dixième anniversaire de l’Institut littéraire suisse, le collectif Hétérotrophes a eu l’idée de ce ring original. Ce collectif, formé en 2016, est constitué de six anciens étudiants de l’Institut, qui se sont rencontrés lors de leurs études : Arthur Brügger, Romain Buffat, Thomas Flahaut, Gaïa Grandin, Pablo Jakob et Leïla Pellet.
Parmi ceux-ci, Arthur Brügger s’est fait remarquer avec son ouvrage L’Œil de l’espadon, paru aux éditions Zoé en 2015. Gaia Grandin, quant à elle, a été dévoilée avec son livre de poèmes Faoug, chez Cheyne Editeur, en 2013.

 

Plus d’infos : http://lesheterotrophes.blogspot.ch/

 

Remise du Prix des Écrivains Genevois 2017

Chaque année, la Société Genevoise des Écrivains décerne son Prix à un auteur d’une catégorie littéraire spécifique (roman, théâtre, poésie, essai).

Cette année c’est l’écriture dramatique qui est à nouveau récompensée! Son heureux élu recevra le Prix d’une valeur de 10’000 CHF offert par la Ville de Genève et la République et canton de Genève. En 2013, c’est Manon Pulver et Daniel Vouillamoz qui avaient été récompensés par le Prix littéraire – genre théâtre.

Un deuxième auteur sera aussi honoré de la Plume d’Or 2017, prix attribué par Caran d’Ache.
Les Prix seront remis publiquement le jeudi 7 décembre à 18h30 à la MRL.
La remise sera suivie d’un apéro offert.

Merci de confirmer votre présence auprès de Mme Suzanne Hurter:
hurter@vtx.ch / 079 200 80 25

Amoureux & Écrivains : Corinna Bille et Maurice Chappaz

Dans l’intimité de Corinna Bille et Maurice Chappaz…

Les deux auteurs suisses se rencontrent en 1942. Ils initient dès lors une relation amoureuse, ainsi qu’un échange épistolaire qui perdure jusqu’au décès de Corinna en octobre 1979. De leur amour nomade et non-conventionnel, naît une correspondance de près de 700 lettres qui retrace le travail littéraire, les coups de cœur, les rencontres artistiques, les multiples voyages mais également les colères, les infidélités, les préoccupations du quotidien, l’instabilité financière et l’éducation des enfants. Une matière dense et incroyablement intense sur le lien qu’unit deux êtres portés par une même passion : la littérature.

Toutes ces lettres avec des êtres que j’ai croisés parfois si intimement peut-être si elles paraissent sont des flocons de neige que je vois par la fenêtre. Maurice Chappaz

Bénéficiant d’un prêt des Archives littéraires suisses à Berne, la Maison de Rousseau et de la Littérature réunit des documents inédits autour d’une exposition qui révèle l’intimité d’un des couples les plus captivants des Lettres romandes.

Avec l’aimable autorisation de l’association Films Plans-Fixes, le documentaire Corinna Bille racontée par Maurice Chappaz, réalisé le 7 novembre 1979, peut être visionné sur demande dans la salle de projection (durée 42 min) de la MRL.

Du mardi au dimanche de 11h à 17h30
Entrée libre

La Fureur de lire

Du 23 au 26 novembre 2017 | Le texte sous toutes ses facettes!

Consacrée à la transmission du plaisir de la lecture dans l’espace public, ouverte à tous et entièrement gratuite, la Fureur de lire se veut insolite, itinérante, trans-disciplinaire, et surtout festive! Chapeauté depuis 2015 par la MRL, le rendez-vous littéraire genevois déploie pour sa 15ème édition un programme alléchant.

Lectures, performances musicales, récital, balades littéraires, installations interactives, contes et poésie sonore… près d’une centaine d’auteurs, comédiens et performeurs participent aux 52 propositions présentées dans 35 lieux partenaires. La programmation s’articule autour de 4 grandes soirées exceptionnelles avec le duo Arthur H et Nicolas Repac, les comédiens Gérard Darmon, Mathieu Amalric et Julie Depardieu, ainsi que l’écrivaine Lydie Salvayre (Prix Goncourt 2014).

Durant ces 4 jours, vous pourrez aussi voir Lola Lafon, Caryl Férey, Thomas Flahaut, Monica Sabolo, Joseph Incardona, Antoine Jaccoud, Aude Seigne, Arthur Bruegger, Laurence Boissier, Anne Brécart, Eugène, Jérémie Gindre, Julie Gilbert, Manon Pulver, Michael Perruchoud et Sébastien G. Couture…

Des ateliers créatifs sont également proposés au public : s’initier à la mini-fiction avec Carlos Salem, dessiner des monstres avec Adrienne Barman ou Irène Schoch, élaborer des cartes postales avec Mirjana Farkas, créer des masques avec Virginia Arriaga ou explorer les océans avec Pierre Baumgart.

La Fureur de lire est le fruit d’une collaboration entre la Maison de Rousseau et de la Littérature, le Cercle de la Librairie et de l’Édition Genève et les bibliothèques municipales, en partenariat avec la Ville de Genève et avec le soutien de la République et canton de Genève.

« Ivre avec les escargots » de Valérie Poirier

Lauréate du Prix suisse de théâtre 2017, Valérie Poirier s’écarte ici du genre théâtral – son royaume – pour nous entraîner dans une série de nouvelles en prose. Elles sont vives, cocasses, souvent très drôles. Ivre avec les escargots revisite les souvenirs de son enfance passée à la Chaux-de-Fonds et de son adolescence. Nous sommes dans les années 1970-1980. La réalité flirte avec la fiction, on découvre les tentations de l’amour, le scoutisme – « cette saloperie ! » -, on se laisse prendre au jeu de la mémoire. Les images défilent, on a l’impression d’y être, on rit. L’énergie contagieuse de Valérie Poirier se mêle au violon de Marie Schwab, qui lui répond, s’amuse et vibre, tandis que nous embarquons dans ce voyage qui sent bon la liberté.

En partenariat avec la Fête du Théâtre.
Tout le programme de la Fête du Théâtre à consulter ici

♦Actualité littéraire de Valérie Poirier♦
En octobre 2017, paraît chez Bernard Campiche Editeur :

Palavie et autres pièces

Ce volume contient notamment les pièces Les Bouches (2006),  Loin du bal (2007),  Quand la vie bégaie (2008), Objets trouvés (2008), Palavie (2016) et Un conte cruel (2016).

Haydé et les trois petits cochons

Qui ne connaît pas Milton, un chat noir et blanc, drôle et attachant ? La dessinatrice Haydé en est l’inventrice. Aux éditions La Joie de lire, elle a d’ailleurs créé la collection Milton, une série d’albums où l’on suit les péripéties rocambolesques de ce chat exceptionnel. En 2015, elle a illustré Les trois petits cochons, un livre de Noëlle Revaz mis en scène par Georges Grbic au Petit Théâtre de Sion l’année de sa publication et qui tourne depuis.

La MRL expose un choix des originaux des Trois petits cochons. Le loup y tient étrangement la vedette. A croire qu’avec ses longues oreilles et sa mauvaise réputation, il a davantage inspiré l’esprit espiègle d’Haydé.

Une exposition pour les enfants, dont les grands ne pourront plus se passer.

Cette exposition se tient dans le cadre des 30 ans de la Joie de lire. Elle fait écho à la rencontre entre Noëlle Revaz et Manon Pulver, organisée en partenariat avec le Théâtre de l’Orangerie.

 

♦ Pour en savoir plus sur la rencontre entre ces deux auteures, cliquez ici.
♦ Pour en savoir plus sur le spectacle Les trois petits cochons, au Théâtre de l’Orangerie, cliquez là.

Nathalie Sarraute à la lettre

Tandis que la metteure en scène Anne Bisang monte Elle est là au Théâtre de l’Orangerie, la MRL la reçoit pour parler de l’œuvre d’une des toutes grandes dames de la littérature, Nathalie Sarraute. A ses côtés, Rolande Causse.
Modération : Thierry Sartoretti
Les personnes qui ont rencontré et fréquenté Nathalie Sarraute se font désormais rare. Rolande Causse en fait partie. Cette auteure, qui écrit principalement pour la jeunesse et qui vit à Paris, a tissé une longue amitié avec l’écrivaine d’origine russe. En 2016, elle a fait paraître au Seuil Conversations avec Nathalie Sarraute. On y découvre à la fois la remarquable intellectuelle et la femme d’une immense humanité qu’était Nathalie Sarraute.

Esprit visionnaire, Nathalie Sarraute (1900-1999) a produit une œuvre originale, qui donne forme aux pulsions et à la vie intérieure. La langue y est un terrain d’exploration et de jeu ; une aventure à la fois physique, captivante et génératrice de situations absurdes à en perdre la tête. Avec Tropismes (1939), l’écrivaine livre l’essentiel de sa démarche. Elle est consacrée avec L’Ere du soupçon (1956), qui pose les fondements du Nouveau Roman, et Le Planétarium (1959). Elle a également écrit de nombreuses pièces pour le théâtre, dont Elle est làLe SilenceLe MensongeIsma

 

Lieu : Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL), 40 Grand-Rue, 1204 Genève

 

 

Et encore…

♦ A voir au Théâtre de l’Orangerie

Elle est là
du 19 au 28 septembre 2017

Mise en scène
Anne Bisang

Avec
Céline Bolomey, Xavier Fernandez-Cavada, Philippe Vuilleumier

Réservations pour le spectacle directement auprès du théâtre
T. 022 700 93 63 ¦ www.theatreorangerie.ch

Quand le conte s’invite chez un auteur

En parallèle aux Trois petits cochons à voir sur la scène du Théâtre de l’OrangerieNoëlle Revaz et Manon Pulver échangent sur leur pratique d’écriture, sur l’influence de l’oralité dans l’écrit et vice-versa, sur leur vision du conte.

Une rencontre accompagnée d’une lecture des Enfants, nouvelle de Noëlle Revaz (parue dans le recueil Hermine blanche, éd. Gallimard, 2017) par la comédienne Céline Goormaghtigh.

Modération : Geneviève Bridel

Apéro offert à l’issue de la rencontre

En partenariat avec le Théâtre de l’Orangerie

 

***

 

Toutes deux écrivent, l’une des romans – elle a d’ailleurs reçu le Prix suisse de littérature pour L’infini livre en 2015 (éd. Zoé, 2014) – ;  l’autre, du théâtre – sa plume aiguisée comme un rasoir observe le quotidien et nos fonctionnements ordinaires avec un humour ravageur et sans complaisance.

Noëlle Revaz et Manon Pulver sont deux auteures romandes au talent indiscutable. Elles développent respectivement une œuvre singulière, au style trempé, reconnaissable entre tous.

En 2015, la première a signé Les trois petits cochons. Elle s’est alors emparée du conte bien connu pour revisiter allégrement l’histoire et la porter à la scène. Le spectacle, monté par Georges Grbic, a été créé au Petit Théâtre de Sion. Mais le conte, l’univers des symboles infusent son travail depuis longtemps. Son dernier livre, Hermine blanche, en témoigne magnifiquement.

Quant à la seconde, elle écrit des pièces aux dialogues mordants, au rythme tendu. Depuis peu, elle est devenue conteuse également.

Lieu Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL), 40 Grand-Rue, 1204 Genève

 

 

Et encore…

♦ Haydé, Les trois petits cochons
Exposition à la MRL

Les trois petits cochons a été publié par la Joie de lire en 2015. Haydé en signait les illustrations. En écho à cette rencontre et au spectacle, la MRL expose les dessins originaux dès le 5 juillet. Plus d’infos sur l’exposition : par ici 

♦ A voir au Théâtre de l’Orangerie

Les trois petits cochons
du 22 juillet au 12 août 2017

Mise en scène
Georges Grbic

Avec
Ludovic Chazaud, Céline Goormaghtigh, Agathe Hazard Raboud, Cédric Simon

Réservations pour le spectacle directement auprès du théâtre
T. 022 700 93 63 ¦ www.theatreorangerie.ch

Fureur de lire 2015

La 14ème édition de la Fureur de Lire, festival littéraire gratuit et ouvert à tous, est organisée par la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL), avec la collaboration des Bibliothèques Municipales et le Cercle de la Librairie et de l’Édition Genève. Elle bénéficie du soutien financier de la Ville de Genève.

 

Déplacée au printemps, la Fureur de Lire se déploie sur quatre jours, du jeudi 28 au dimanche 31 mai 2015. Le plaisir de la lecture est placé au cœur de cette nouvelle Fureur de Lire qui propose de faire dialoguer les textes – tous genres confondus – et les différents lieux de la ville.

 

Au programme

 

Jeudi 28 mai – 20h

Kerouac ou les routes de l’interdit

Vendredi 29 mai – 20h

François Cluzet lit Luis Sepúlveda

Samedi 30 mai – 20h

Il faut beaucoup aimer les hommes

Dimanche 31 mai – 10h

La fureur dans les lieux insolites de la Vieille-Ville

 

 

Le programme complet: www.fureurdelire.ch

La Fureur de lire est un festival littéraire itinérant, gratuit et ouvert à tous.
Entrée libre (dans la mesure des places disponibles, aucune réservation).
La librairie du festival vous accueillera au rez-de-chaussée de la MRL de 12h à 20h.

CARTE BLANCHE À RUSSELL BANKS

Projection

19h De beaux lendemains  Atom Egoyan (1997)

Un drame unit les habitants d’une petite ville. Un avocat vient attiser leur haine, pour apaiser ses propres démons. Dans cette ambiance de méfiance et de doute, une adolescente parviendra à reconquérir sa dignité, et à préserver l’unité de la communauté.

21h30 Film surprise choisi par Russell Banks
Introduction par Russell Banks

En collaboration avec la Fureur de lire: Les Utopies

LE CONFORT ET LA COLÈRE: L’INDIGNATION EN SUISSE

Être indigné aujourd’hui dans un barrio du Portugal, ou une ville grecque, on  peut l’imaginer. Mais comment légitimer l’indignation en Suisse? Que revendiquent les auteurs d’ici? La colère porte-t-elle un message universel?

Lecture et rencontre
David Collin, Alberto Nessi, Sylvain Thévoz

LES VOIX DE L’AUTEUR: DANS ET HORS DU TEXTE

La poésie sonore, le slam, le jeu visuel et corporel, sont autant de supports qui soulignent la force de la voix d’auteur qui charge tout texte littéraire. Pour en parler, des auteurs performeurs pour qui l’oralité est un vecteur essentiel de leurs mots: la poétesse sonore et visuelle Heike Fiedler et le slameur Narcisse. Ils sont accompagnés d’un critique littéraire, Patrick Suter, spécialiste des liens entre presse et littérature.

Lecture et rencontre
Heike Fiedler, Narcisse, Patrick Suter

DONNER DE LA VOIX: LES FORMES DE L’INDIGNATION EN ITALIEN

Une langue, un engagement? Lorsque deux écrivains, parmi les mieux placés au Tessin et en Italie, se prêtent à la dissertation autour de l’indignation dans la littérature qu’ils pratiquent. Roman ou poème, l’un est-il un meilleur vecteur que l’autre?

Lecture et rencontre
Alberto Nessi, Walter Siti

VRAI/FAUX FICTIF: POLITIQUE FICTION ET FICTIONS ROMANESQUES

Deux grands écrivains qui échangent autour du réalisme dans la fiction, sujet de prédilection du dernier roman de Siti, et sous-jacent dans toute l’œuvre de Banks. La frontière est-elle délimitée? Qu’est-ce que le réalisme apporte au récit?

 

Lecture et rencontre
Russell Banks, Walter Siti

 

Photographie: Nancy Battaglia

COMMENT PASSER D’UNE PAROLE EN GERME A UNE LITTÉRATURE ENGAGÉE?

Cet atelier d’écriture invite chacun-e- à éprouver son courage de nommer et donc son pouvoir d’agir. Il propose un passage au mot qui est un passage à l’acte.

Se réunir à plusieurs place de fait cet atelier dans une dimension collective de construction de sens et d’engagement. L’atelier interrogera la dimension collective de l’écriture et sa dimension participative. Les participant-e-s prendront langue pour écrire en mobilisant leurs propres mots.

Réticences, peurs, rages, désirs et phobies sont les bienvenues.

 

Atelier d’écriture
Animation Sylvain Thévoz

LE FARDEAU ET LA PROMESSE : L’INDIGNATION DANS LE PARCOURS D’ÉCRIVAIN DE RUSSELL BANKS

L’occasion d’une rencontre dans un cadre intimiste avec un immense auteur qui se livrera à son public, en revenant sur son passé d’auteur engagé et son action aujourd’hui. Démonstration du pouvoir de la littérature sur la société.

À 73 ans, Russell Banks ne décolère pas. Militant politique dans les années 60, il n’a jamais hésité depuis à prendre la parole pour dire sa vision du monde, ses convictions et ses révoltes. Il est aujourd’hui encore un citoyen très engagé et très hostile à la guerre, «à tout ce qui se fait au nom de bons sentiments et qui conduit aux catastrophes». Figure éminente du Parlement international des écrivains, il est également président fondateur de Cities of Refuge North America, qui s’est donné pour mission d’établir aux États-Unis des lieux d’asile pour des écrivains menacés ou en exil. Dans ses textes, parmi lesquels Affliction, Continents à la dérive, American Darling et La Réserve, il raconte l’envers du rêve américain.

En une quinzaine d’ouvrages, romans et recueils de nouvelles, traduit en vingt langues, Russell Banks s’est imposé comme une des voix puissantes de la littérature américaine contemporaine. Traduit en vingt langues, il est publié en français chez Actes Sud. Deux de ses livres, ont été adaptés au cinéma: Affliction par Paul Schrader (1997) et De beaux lendemains par Atom Egoyam (1997). Très admiratif de Kerouac, le romancier a par ailleurs écrit l’adaptation de Sur la route pour Francis Ford Coppola.

 

Conférence Russell Banks
Modération Martin Rueff

Photographie: Ileana Florescu

QU’EST-CE QU’UN ÉCRIVAIN AUJOURD’HUI? RENCONTRE AVEC DE JEUNES LECTEURS

Russell Banks
Modération Martin Rueff
Discussion en anglais
Lieu Collège Rousseau, Aula avec 200 élève
s

VOIX D’UKRAINE, HISTOIRE ET ACTUALITÉ

Youri VINITCHOUK

Rencontre en russe, traduite en français
La soirée de clôture sera consacrée à l’écrivain et journaliste ukrainien Youri VINITCHOUK, qui partagera son regard sur l’actualité et son travail de romancier. Son livre sur l’Ukraine multiculturelle des années 1930, Le Tango de la mort, a été désigné Livre ukrainien de l’année 2012 par la BBC.

 

Modération: Georges NIVAT

FAIRE REVIVRE JAURÈS À LA SCÈNE

Bruno FULIGNI, Dominique ZIEGLER

Dominique ZIEGLER, metteur en scène genevois, et Bruno FULIGNI, historien et essayiste parisien, confronteront leur travail de dramaturge autour du célèbre orateur Jean Jaurès, farouchement opposé au déclenchement de la Première Guerre mondiale.

 

Modération: Mathieu MENGHINI

ÉCRIRE ET TRANSMETTRE: HISTOIRES DE RÉVOLTE

Irena BREŽNÁ, Jérôme MEIZOZ

La transmission sera au cœur de la rencontre entre Irena BREŽNÁ, Bâloise originaire de Bratislava, lauréate du Prix suisse de littérature 2012 pour L’Ingrate venue d’ailleurs, et Jérôme MEIZOZ, écrivain et professeur de littérature à l’Université de Lausanne, qui vient de publier Saintes colères.

 

Modération: Lisbeth KOUTCHOUMOFF

© 2017 MRL
Ce site Wordpress a été développé à Genève par thelab.ch