Fureur de lire | Festival littéraire

La prochaine édition de la Fureur de lire se tiendra du 21 au 24 novembre 2019.

Ecrivain.e.s, artistes plasticien.ne.s et sonores, conteuses et conteurs, musiciens et musiciennes, comédiennes et comédiens… envoyez-nous vos projets d’ici au 24 mars.
Téléchargez l’appel à projets ici :FUREUR 2019_APPEL_A_PROJETS_MRL

Écrire POUR CONTRE AVEC|Variations sur l’exil

Pour la 6e édition de notre manifestation annuelle ECRIRE POUR CONTRE AVEC, la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL) part sur les traces de l’exil.

On sait combien ce thème rime avec drames et humanité mise à mal. Par notre sélection d’écrivains, nous avons choisi d’aborder ce sujet par la bande, par touches, pour ouvrir des champs de réflexion et d’émotions. Comment l’expérience de l’exil se diffuse-t-elle (ou infuse-t-elle) dans l’histoire d’un individu ou d’une famille, à travers les générations ? Quelles empreintes laisse-t-elle ? Pourquoi certains auteurs décident-ils d’écrire dans une langue autre que leur langue maternelle ? Autant de questions que nous nous poserons ici. A celles-ci se joindront les notions de mémoire et d’absence, d’identité et de transmission intimement liées.

Tous les rendez-vous de cette édition ont lieu chez notre partenaire le Musée international de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge, dans le cadre de son exposition EXIL (à voir jusqu’au 25 novembre 2018).
Les livres des auteurs invités nous sont fournis par la Librairie du Boulevard.

AU PROGRAMME :

Dimanche 11 novembre de 14h30 à 16h
Exil— concert déambulatoire par l’ensemble de percussion contemporaine Eklekto (plus d’infos ici)

Mercredi 14 novembre à 19h30
Rencontre avec Velibor Colic et Marina Skalova
Modération : Pascal Schouwey

En ouverture de soirée : lecture de Manuel d’exil de Velibor Colic par l’acteur Jean-Quentin Châtelain, sous la direction de la metteure en scène Maya Bösch. Cette lecture est donnée en avant-première du spectacle que Maya Bösch créera au Théâtre Saint-Gervais durant la saison 2019-2020.

Jeudi 15 novembre à 19h30
Rencontre avec Nathalie Azoulai et Christian Haller
Modération : Lydia Gabor

Dimanche 18 novembre à 14h30
Visite commentée de l’exposition EXIL (1h30)  (plus d’infos ici )

Mardi 20 novembre à 19h30
ExilS — spectacle musico-littéraire de Mélanie Chappuis et Jérémie Kisling

Mardi 27 novembre à 19h30
Rencontre avec Ivan Jablonka
Modération : Mélanie Croubalian

Partenaires

Dossier de présentation à consulter ici : Variations sur l’exil || ECRIRE POUR CONTRE AVEC

Écrire POUR CONTRE AVEC | ÉCOLOGIE : VERS UNE RÉVOLUTION ?

Pour la 5e édition d’Écrire POUR CONTRE AVEC, la MRL se met au vert…

Écologie, économie locale et durable, environnement, bio, autant de termes qui appartiennent désormais à notre quotidien. Mais qu’en est-il de nos comportements ? Ont-ils fondamentalement changé vis-à-vis de la nature et de notre environnement ? L’agriculture s’est-elle transformée ? Et notre rapport à l’alimentation, à la mobilité, à la consommation ?

Entre discours et réalité, un décalage persiste. Pourtant scientifiques, philosophes, chercheurs et hommes de terrain en appellent régulièrement à l’insurrection des consciences et nous mettent en garde : il est urgent d’opérer un changement d’habitudes radical. Fédérons-nous et osons construire un futur respectueux de l’Homme et de la Terre.

 

Dès le 3 mai | Exposition

Monde animal de Pierre Baumgart

Dix gravures originales issues du livre Monde animal (éd. D’autre part, 2016), une odyssée dans l’infinie beauté de la nature signée par Blaise Hofmann et illustrée par Pierre Baumgart, digne héritier de Robert Hainard. Pour petits et grands.

 

Lundi 15 mai à 20h

Transition écologique et économie durable : utopie ou réalité ?

Rencontre avec le philosophe Dominique Bourg et l’entrepreneur Christophe Dunand. Modération : Nic Ulmi

 

Mercredi 17 mai à 19h30

Le retour à la nature comme réponse à la frénésie du monde ?

Rencontre avec les auteurs Blaise Hofmann pour l’ensemble de sa démarche et tout particulièrement Monde animal (éd. D’autre part, 2016) et Anne-Sophie Subilia pour Parti voir les bêtes (éd. Zoé, 2016), ainsi qu’avec l’artiste Pierre Baumgart (Monde animal, éd. D’autre part, 2016 ; En suivant les milans noirs, éd. Terre & Nature, 2016)

Modération : Salomé Kiner

 

Jeudi 18 mai à 19h30

Le monde paysan : d’hier à demain

Rencontre avec l’auteur Roland Buti pour Le Milieu de l’horizon (éd. Zoé, 2013), la journaliste et auteure Karelle Ménine pour son reportage sonore Claude Amaudruz, paysan (éd. des Sauvages) et la cinéaste Lila Ribi pour son film documentaire Révolution silencieuse.

Discussion menée par Karelle Ménine

 

Du 15 au 21 mai, en continu

Diffusion du reportage sonore de Karelle Ménine, Claude Amaudruz, paysan.

Les 15, 17 et 18 mai : de 18h30 à 22h
Du 19 au 21 mai : de 11h à 17h30

 

 

La Fureur de lire

Du 23 au 26 novembre 2017 | Le texte sous toutes ses facettes!

Consacrée à la transmission du plaisir de la lecture dans l’espace public, ouverte à tous et entièrement gratuite, la Fureur de lire se veut insolite, itinérante, trans-disciplinaire, et surtout festive! Chapeauté depuis 2015 par la MRL, le rendez-vous littéraire genevois déploie pour sa 15ème édition un programme alléchant.

Lectures, performances musicales, récital, balades littéraires, installations interactives, contes et poésie sonore… près d’une centaine d’auteurs, comédiens et performeurs participent aux 52 propositions présentées dans 35 lieux partenaires. La programmation s’articule autour de 4 grandes soirées exceptionnelles avec le duo Arthur H et Nicolas Repac, les comédiens Gérard Darmon, Mathieu Amalric et Julie Depardieu, ainsi que l’écrivaine Lydie Salvayre (Prix Goncourt 2014).

Durant ces 4 jours, vous pourrez aussi voir Lola Lafon, Caryl Férey, Thomas Flahaut, Monica Sabolo, Joseph Incardona, Antoine Jaccoud, Aude Seigne, Arthur Bruegger, Laurence Boissier, Anne Brécart, Eugène, Jérémie Gindre, Julie Gilbert, Manon Pulver, Michael Perruchoud et Sébastien G. Couture

Des ateliers créatifs sont également proposés au public : s’initier à la mini-fiction avec Carlos Salem, dessiner des monstres avec Adrienne Barman ou Irène Schoch, élaborer des cartes postales avec Mirjana Farkas, créer des masques avec Virginia Arriaga ou explorer les océans avec Pierre Baumgart.

La Fureur de lire est le fruit d’une collaboration entre la Maison de Rousseau et de la Littérature, le Cercle de la Librairie et de l’Édition Genève et les bibliothèques municipales, en partenariat avec la Ville de Genève et avec le soutien de la République et canton de Genève.

Fureur de lire 2015

La 14ème édition de la Fureur de Lire, festival littéraire gratuit et ouvert à tous, est organisée par la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL), avec la collaboration des Bibliothèques Municipales et le Cercle de la Librairie et de l’Édition Genève. Elle bénéficie du soutien financier de la Ville de Genève.

 

Déplacée au printemps, la Fureur de Lire se déploie sur quatre jours, du jeudi 28 au dimanche 31 mai 2015. Le plaisir de la lecture est placé au cœur de cette nouvelle Fureur de Lire qui propose de faire dialoguer les textes – tous genres confondus – et les différents lieux de la ville.

 

Au programme

 

Jeudi 28 mai – 20h

Kerouac ou les routes de l’interdit

Vendredi 29 mai – 20h

François Cluzet lit Luis Sepúlveda

Samedi 30 mai – 20h

Il faut beaucoup aimer les hommes

Dimanche 31 mai – 10h

La fureur dans les lieux insolites de la Vieille-Ville

 

 

Le programme complet: www.fureurdelire.ch

La Fureur de lire est un festival littéraire itinérant, gratuit et ouvert à tous.
Entrée libre (dans la mesure des places disponibles, aucune réservation).
La librairie du festival vous accueillera au rez-de-chaussée de la MRL de 12h à 20h.

Écrire POUR CONTRE AVEC | Provoquer l’avenir

Crise financière, crise migratoire, crise politique… la MRL se donne trois jours pour provoquer l’avenir. D’Est en Ouest via l’Europe, un film, une exposition de photographies, un débat et des rencontres littéraires lanceront leurs ondes de choc comme autant d’appels à ouvrir des perspectives pour un futur multiculturel et citoyen, audacieux, hautement humain.

Au programme de cette 4ème édition d’Écrire POUR CONTRE AVEC: la jeunesse face à l’avenir, la notion fondamentale de l’hospitalité et les afflux de migrants, le déracinement, la montée des extrémismes, la radicalisation de certains individus, l’irruption de Donald Trump comme symbole de la mutations de nos démocraties.

 

Mercredi 9.11, dès 18h30: Niels Ackermann, l’Ange blanc

Une immersion visuelle dans la ville de Slavoutytch, construite suite à la catastrophe nucléaire de Tchernobyl. En Ukraine, les jeunes sont au centre de la vie sociale et économique. Ils entretiennent parfois un rapport complexe au passé. Mais peut-on construire l’avenir sans Histoire ?

Première exposition individuelle à Genève de Niels Ackermann, nommé Photographe de l’année au Swiss Press 2016.

 

Jeudi 10.11, 18h30: L’Europe sera multiculturelle ou ne sera pas

Pascale Kramer, l’auteur de L’implacable brutalité du réveil (Prix Schiller, Prix Rambert) invite à se pencher sur la radicalisation de certains individus dans son puissant roman Autopsie d’un père. Elle échange avec Marie-Claire Gross, qui vient de publier Relier les rives sur le destin d’une immigrée palestinienne en Suisse.

 

Jeudi 10.11, 20h30: Un auteur, une oeuvre

On ne présente plus Maylis de Kerangal, depuis Naissance d’un pont (Prix Médicis 2010) et Réparer les vivants (élu par dix prix littéraires). De sa plume, elle sait se saisir de sujets de société pour en faire d’intenses expériences littéraires. La MRL la reçoit pour son œuvre et particulièrement pour A ce stade de la nuit, sur le naufrage d’un bateau de migrants à Lampedusa.

 

Vendredi 11.11, 18h30: Exil: comment grandir quand on se sent étranger?

Brigitte Giraud, auteur de nouvelles et de romans, plusieurs distinctions (Goncourt de la nouvelle, Giono), avec la question de l’identité au cœur de son œuvre ; Joseph Incardona, 10 romans et un prix prestigieux pour le polar. Leurs derniers livres (Nous serons des héros, Permis C) tracent le chemin initiatique de deux garçons sur la voie de l’adolescence, qui font l’expérience du déracinement et de l’exclusion.

 

Vendredi 11.11, 20h30: USA 2016: Back to Rousseau

Et si Rousseau nous permettait de comprendre le phénomène Trump et la crise de société qui ébranle l’Occident ?  Guillaume Chenevière, auteur de Rousseau, une histoire genevoise, débat avec Philippe Mottaz, journaliste, spécialiste des nouvelles technologies. Accrédité à la Maison-Blanche durant dix ans, il a couvert toutes les élections présidentielles américaines, de Carter à Obama. Avec Stéphane Bussard, il publie #Trump, De la démagogie en Amérique.

 

Du 9 au 13 novembre de 12h à 18h: Nulle part en France, documentaire de Yolande Moreau sur un texte de Laurent Gaudé

Yolande Moreau, ex-Deschiens, actrice plusieurs fois césarisée et réalisatrice, a passé une dizaine de jours en 2016 dans les campements de Calais et Grande Synthe, au plus près des réfugiés et de leur rêve de passer la Manche. Produit par Arte. Durée : 30’. Projection non-stop

 

Écrire POUR CONTRE AVEC | Les frontières

Sur les lignes de frontières se lit l’histoire du monde. Minces et vertes ici, perméables là, faites de barbelés, de murs vertigineux et de profondeurs océanes ailleurs, les frontières rendent tangibles les rapports de force des collectivités, dessinant les parcours singuliers. Poursuivant la réflexion du rôle que joue la littérature dans la Cité, la MRL accueille sept grands auteurs qui interrogent notre rapport au monde à partir des frontières: Metin ArditiDaniel de RouletHédi KaddourDenis LachaudLéonora MianoAntonio Rodriguez, et Nicolas Verdan.

Cette troisième édition d’Écrire POUR CONTRE AVEC s’intéressera à la Grèce d’aujourd’hui, aux rêves et désillusions qui ont traversé le 20ème siècle comme à l’héritage, toujours prégnant, de la traite négrière et de la colonisation. On se demandera comment la littérature est capable de vivifier les contours de nos imaginaires et si le texte est toujours le lieu de l’engagement citoyen des écrivains. Entretiens littéraires et débats sont au programme de ces trois soirées.

Mercredi 28.10, 20h-21h30: Entre mémoire et actualité
Léonora Miano, romancière et dramaturge, et Metin Arditi, romancier, mécène et Envoyé spécial de l’Unesco pour le dialogue culturel. Ils confronteront leurs points de vue sur le rôle de la littérature dans la société.

Jeudi 29.10, 20h-21h30: Écrire pour témoigner du réel ou le révolutionner?
La migration, celle qui fait la une des journaux, sera au cœur de rencontre entre Denis Lachaud et Nicolas Verdan, de même que les nouvelles formes d’engagement citoyen. Cette soirée sera l’occasion d’interroger les ressorts propres à la fiction pour analyser la société contemporaine.

Vendredi 30.10, 19h-20h: Éthique, politique et poétique: combien de rimes?
Pour le site poésieromande.ch qu’il dirige, Antonio Rodriguez, poète et professeur en littérature française à l’Université de Lausanne, a récemment interrogé des poètes romands et français sur les rapports qu’ils établissent, ou non, entre leur travail poétique et le politique. Il rendra compte de ces réponses et poursuivra la réflexion avec Hédi Kaddour, rédacteur en chef adjoint de la revue Po&sie.

20H30-22h00: Les soubresauts du 20e siècle revisités par le roman
Impossible de démêler les enjeux du présent sans interroger le passé. La représentation du 20e siècle et des luttes qui l’ont traversés seront discutés par Hédi Kaddour, auteur très remarqué des Prépondérants, et Daniel de Roulet, dont l’œuvre a récemment été saluée par un prix Culture et Société de la Ville de Genève.

Auteurs-lecteurs: trois histoires d’affinités romandes

Longtemps remise en question, la littérature romande contemporaine se porte très bien: «Plus d’une centaine d’auteurs sont apparus sur la scène littéraire de 1999 à 2014», écrit Roger Francillon dans l’introduction de la nouvelle édition, largement augmentée, de l’Histoire de la littérature en Suisse romande (éd. Zoé, 2015).

En écho à cet ouvrage très attendu, la MRL propose d’entrer dans cette foisonnante littérature romande par la subjectivité de trois auteurs: Étienne BarilierFrançois Debluë et Marina Salzmann. Leurs styles, leurs univers et leurs genres de prédilection diffèrent. Mais ils ont comme point commun de connaître ce champ littéraire à travers de multiples pratiques: par la traduction, la direction d’une revue, l’enseignement, la critique, l’organisation de lectures publiques, etc.

Invités à présenter l’œuvre d’un-e auteur-e romand-e qui les inspire, ils s’entretiendront également avec un modérateur sur leur propre ouvrage. François Debluë reviendra sur Lyrisme et dissonance (éd. Empreintes, 2015), ses poèmes de Par ailleurs (éd. Empreintes, 2012) ainsi que les proses poétiques de Jean VuilleumierMarina Salzmann présentera son deuxième recueil de nouvelles, Safran (éd. Campiche, août 2015) et ses lectures de Jean-Claude Fontanet. Enfin, Étienne Barilier évoquera Guy de Pourtalès avant de parler de Ruiz doit mourir (éd. Buchet Chastel, 2014) et de dévoiler quelques pages de son roman Les cheveux de Lucrèce (éd. Buchet Chastel, août 2015).

Le 26 août, au seuil de la soirée, Caroline Coutau, directrice des éditions Zoé, présentera la nouvelle édition de l’Histoire de la littérature en Suisse romande. Elle parlera notamment de questions soulevées par la rédaction des dernières parties, consacrées à la littérature contemporaine, de 1968 à 2014.

Mercredi 19 août, à 20h: François Debluë


Mercredi 26 août, à 20h: Marina Salzmann
 – La soirée débutera par une présentation de Caroline Coutau et se terminera avec une pièce sonore performée par Heike FiedlerAlexa Montani et Marina Salzmann.


Mercredi 2 septembre, à 20h: Étienne Barilier

Du 18 août au 6 septembre, en marge de ce cycle estival, Auteurs-lectures, trois histoires d’affinités romandes, la MRL projette trois entretiens avec des écrivain-e-s romand-e-s: Ella MaillartGeorges Simenon et Noëlle Revaz.

«Pour le dire autrement, il n’y a que peu, voire pas du tout de traits (stylistiques, thématiques, idéologiques) qui distinguent les écrivains romands du reste de la francophonie, France comprise; mais on appellera «écrivain de Suisse romande», ou «écrivain appartenant à l’espace littéraire romand», tout auteur dont la trajectoire est touchée, voire infléchie, par les relations – en priorité matérielles – qu’il entretient avec ce contexte géographique et culturel. Il s’agit d’une appartenance qui se décline de multiples façons […].» p 1286
Daniel Maggetti, Histoire de la littérature en Suisse romande, nouvelle édition

Littérature, enjeux contemporains: L’envers du décors

Plus de 60 auteurs et critiques sont invités au festival littéraire Littérature, enjeux contemporains organisé par la Maison des écrivains et de la littérature (MEL) de Paris. La MRL a le plaisir de collaborer à cette huitième édition intitulée L’envers du décor à laquelle sont notamment invités Noëlle Revaz, Étienne BarilierMatthias ZschokkeValère NovarinaAntoine Volodine et Enrique Vila Matas.

Entrée libre
Programme complet sur le site de la MEL

Écrire POUR CONTRE AVEC | Les plumes de la liberté

Je réponds que non, et que c’est pour cela que j’écris.
Jean-Jacques Rousseau

Quelle liberté défend la littérature? Quelle liberté offre la littérature? Comment écrire la guerre? Dans le cadre de la seconde édition du festival littéraire  Écrire POUR CONTRE AVEC, la Maison de Rousseau et de la Littérature (MRL) accueille des écrivains et des intellectuels qui débattrons de leur rôle dans l’écriture de conflits. Avec Les plumes de la liberté, il sera question de l’Ukraine aujourd’hui, du Rwanda de 1994 ou encore de l’Europe de l’après-guerre. Romanciers, dramaturges, essayistes, et éditeurs feront croiser leurs textes et entendre leurs voix, avant d’ouvrir le dialogue au public.

Première maison de la littérature en Suisse romande ouverte en 2012, la MRL invite à explorer les formes de dialogue entre l’esprit citoyen de Jean-Jacques Rousseau et la littérature contemporaine à l’occasion d’Écrire POUR CONTRE AVEC.

VENDREDI 10 OCTOBRE
20h Une fois, un auteur: Erri De Luca

SAMEDI 11 OCTOBRE
15h L’action sous presse

Daniela Koch, Marlyse Pietri, François Valloton

17h Droits d’auteurs, droits de prêt: équitable?
Nicolas Couchepin, Marie-Jeanne Urech

20h Histoire des grands lacs, histoires de massacre 
Boubacar Boris Diop, Eugène Ebodé

DIMANCHE 12 OCTOBRE
9h-17h30 Prises de plumes!
Atelier d’écriture animé par Boubacar Boris Diop

15h Faire revivre Jaurès à la scène
Dominique Ziegler, Bruno Fuligni

17h Écrire et transmettre: histoires de révolte
Irena Brezná, Jérôme Meizoz

20h Voix d’Ukraine, histoire et actualité
Yuri Vinitchouk

Écrire POUR CONTRE AVEC | L’indignation comme moteur de création.

 «Je réponds que non, et que c’est pour cela que j’écris»

Jean-Jacques Rousseau

L’écrivain répond : il répond à l’époque et, en inventant les formes de sa réponse, il tente de répondre de soi pour répondre des autres. Les utopies sont des formes de réponse. Il y en a d’autres : intenses, furieuses, mais aussi insoupçonnables, frayant dans le peu visible contre les grosses voix, urgentes pourtant. On fera entendre ces voix qui sont autant de réponses Pour Contre Avec.

Russell Banks fera l’ouverture des journées littéraires ÉCRIRE POUR CONTRE AVEC, l’événement annuel de la MRL, dont la première édition est consacrée à l’écriture de l’indignation.

Lectures et débats auront lieu du 4 au 6 octobre 2013 à la MRL et seront suivis de projections aux cinémas du Grütli le 7 octobre.

 

Vendredi 4 octobre

14h15-16h
QU’EST-CE QU’UN ÉCRIVAIN AUJOURD’HUI? RENCONTRE AVEC DE JEUNES LECTEURS

20h30-22h
LE FARDEAU ET LA PROMESSE : L’INDIGNATION DANS LE PARCOURS D’ÉCRIVAIN DE RUSSELL BANKS

 

Samedi 5 octobre

10h-12h/13h-17h
COMMENT PASSER D’UNE PAROLE EN GERME A UNE LITTÉRATURE ENGAGÉE?

16h-18h

VRAI/FAUX FICTIF: POLITIQUE FICTION ET FICTIONS ROMANESQUES

20h-21h30

DONNER DE LA VOIX: LES FORMES DE L’INDIGNATION EN ITALIEN

 

Dimanche 6 octobre

15h-16h30
LES VOIX DE L’AUTEUR: DANS ET HORS DU TEXTE

18h-19h30
LE CONFORT ET LA COLÈRE: L’INDIGNATION EN SUISSE

20h-21h
LECTURE
Pour poursuivre le plaisir d’entendre ces deux auteurs après la table ronde, une performance durant laquelle résonneront leurs propres mots. Des inédits, fruits d’indignations récentes, compléteront la lecture d’extraits de leurs dernières publications.

 

Lundi 7 octobre

CARTE BLANCHE À RUSSELL BANKS

Projection

19h

De beaux lendemains Atom Egoyan (1997)

 


Mardi 8 octobre

15h-16h
SÉANCE DE DÉDICACE

Russell Banks
Collaboration Literart, OffTheShelf, Le Rameau d’Or
Lieu librairie Le Rameau d’Or

20h-21h
NOWHERE MAN

Conférence inaugurale
Russell Banks
Langue anglais, traduction en français simultanée
Lieu Maison Communale de Plainpalais
Entrée libre

La MRL, première maison de littérature en Suisse Romande, est ravie de s’associer à la Fureur de Lire pour cette édition 2013.

Programme estival

Du 21 au 26 août 2012

La MRL fait son cinéma !

Toujours dans la série de portraits Plan-Fixes, le spécialiste de Rousseau Jean Starobinski parle de son travail de critique littéraire. Anne Perrier, qui sera à l’honneur cet automne à la MRL, expose son rapport à la poésie. Pour faire rêver celles et ceux qui restent à Genève, nous proposons les récits de voyage d’Ella Maillart et Nicolas Bouvier.

C’est avec Rousseau que s’achèvera notre programme estival. Dans Rousseaus Kinder, des portraits de Suisses ayant choisi de vivre au plus près de la Nature éclairent la pensée du philosophe. Enfin, nous programmons à nouveau l’excellent documentaire Jean-Jacques Rousseau – Tout dire qui retrace la biographie du Citoyen de Genève avec des extraits de ses textes dits par Roger Jendly.

Mardi 21 août : Jean Starobinski, critique et écrivain (1986 – 50’)

Mercredi 22 août : Anne Perrier, poète (2007 – 50’)

Jeudi 23 août : Nicolas Bouvier, écrivain voyageur (1996 – 50’)

Vendredi 24 août : Ella Maillart, écrivaine voyageuse (1984 – 50’)

Samedi 25 août : Rousseaus Kinder (film en allemand) , Ruth und Yule Kilcher ( 2012 – 53‘)

Dimanche 26 août : Jean-Jacques Rousseau – Tout dire, Katharina von Flotow (2012 – 90’)

Ondes littéraires

Notre programme radiophonique estival se termine avec des voix venues d’ailleurs. D’abord, l’albanais Mehmet Myftiu, qui s’est engagé contre les nazis puis contre le régime communiste, lit des extraits de ses textes traduits en français par sa propre fille. L’homme de théâtre d’origine arménienne, Armen Godel, transmet sa passion pour la culture japonaise. Marius Popescu, Lausannois venu de Roumanie, se dévoile dans Les couleurs de l’hirondelle. La suite est faite de poésie : se réunissent quatre poètes sud-coréens avec leurs traducteurs et éditeurs francophones pour une lecture bilingue. Noëlle Revaz et Michael Stauffer mêlent ensuite leur voix et les langues allemande et française pour un projet commun, Nomi Nomi : Spoken poetry. Finalement, le Libanais dont l’œuvre a été plusieurs fois primée, Salah Stétié, découvre son univers avec un choix de ses poèmes.

Mardi 21 août : Mehmet Myftiu (enregistré le 28.01.2009)

Mercredi 22 août : Armen Godel (enregistré le 03.02.2011)

Jeudi 23 août : Marius Daniel Popescu (enregistré le 13.03.2012)

Vendredi 24 août : Poésie sud-coréenne (enregistré le 09.06.2012)

Samedi 25 août: Nomi Nomi – Noëlle Revaz et Michael Stauffer en duo (enregistré le 23.02.2012)

Dimanche 26 août: Salah Stétié (enregistré le 08.05.2012)

Les films et documents audio sont diffusés en boucle tout au long de la journée. 

Programme estival

Du 14 au 19 août 2012

La MRL fait son cinéma!

La série des Plans-fixes se poursuit avec l’entretien de Jacques Chessex. L’auteur de L’Ogre retrace les débuts de son parcours d’écrivain.
L’anarchiste Gaston Cherpillod, lauréat du Prix Schiller en 1976 et 1986, détaille son travail de la langue. Puis, le Zürichois Hugo Loetscher et la Genevoise Laurence Deonna racontent leurs voyages, respectivement au Brésil et au Proche-Orient. La fin de semaine sera consacrée à Rousseau, avec les travaux atypiques d’Axelle Robert et Jean-Louis Boissier. Étoile violette est un drame dont le protagoniste, un tailleur solitaire s’adonnant à la rêverie, dialogue parfois avec Jean-Jacques Rousseau. Moments de Jean-Jacques Rousseau confrontent des images de Genève et des extraits des Confessions et des Rêveries du promeneur solitaire.

Mardi 14 août : Jacques Chessex, écrivain (1988 – 50’)

Mercredi 15 août : Gaston Cherpillod, écrivain (1992 – 50’)

Jeudi 16 août : Hugo Loetscher, écrivain (2004 – 50’)

Vendredi 17 août : Laurence Deonna, journaliste, écrivaine (1990 – 50’)

Samedi 18 août :Étoile violette, Axelle Robert (2006 – 43’)

Dimanche 19 août : Moments de Jean-Jacques Rousseau, Confessions et Rêveries, Jean-Louis Boissier (2000)

Ondes littéraires

Les archives de la MRL recèlent des perles littéraires que nous vous proposons de réécouter au cœur de la chaleur estivale. Rousseau & moi est une lecture mariant savamment l’œuvre de Jean-Jacques Rousseau et la littérature contemporaine: des écrivains romands, dont Alain Bagnoud, Anne BrécartBenoît DamonYves LaplaceCatherine LoveyGuy PoitryDaniel de RouletMarie-Jeanne Urech et Dominique Ziegler, évoquent leur rapport au philosophe. Les textes sont réunis dans un numéro spécial du journal Le Persil, en vente à la MRL.

Ensuite, Jean-Philippe Toussaint présente des extraits de La Vérité sur Marie qui lui a valu le Prix Décembre en 2009. Deux frères, Yves Laplace et Benoît Damon, se livrent autour du deuil de leur père. Le premier lit des passages de La réfutation, le second reprend Le cœur pincé. Le Jurassien Alexandre Voisard, quant à lui, donne à entendre ses poèmes. Enfin, Jérôme Meizoz partage des extraits de ses essais réunis dans La Fabrique des singularités et des nouvelles tirées du recueil Fantômes.

Mardi 14 août : Rousseau & moi, textes inédits de 9 écrivains romands lus par leurs auteurs (enregistré le  29.03.2012)

Mercredi 15 août : Jean-Philippe Toussaint (enregistré le 24.06.2010)

Jeudi 16 août : Douna Loup, Alexandre Friedrich, Elisabeth Jobin (enregistré le  21.09.2011)

Vendredi 17 août : Yves Laplace & Benoît Damon (enregistré le 02.07.2011

Samedi 18 août: Alexandre Voisard (enregistré le 02.10.2010)

Dimanche 19 août : Jérôme Meizoz (enregistré le  02.07.2011)

Les films et documents audio sont diffusés en boucle tout au long de la journée. 

Programme estival

Du 7 au 12 août 2012

La MRL fait son cinéma!

À l’occasion du tricentenaire de la naissance de Jean-Jacques Rousseau, carte blanche a été donnée à des cinéastes, suisses et internationaux, confirmés ou encore en formation, pour s’emparer de la vie et de l’œuvre du philosophe. Intitulée La Faute à Rousseau, cette collection produite par Rita Production et la Haute Ecole d’Art et de Design de Genève (HEAD) réunit 55 films courts mêlant fictions, documentaires, essais ou animations, réalisés en totale liberté. Tous actualisent la pensée de Rousseau de manière stimulante et inattendue et proposent au spectateur de saisir la contemporanéité du philosophe des Lumières.

Le choix de cette semaine: 

Walker, Louise Gillard

Dans ma peau ou les principes secrets, Riccardo Bernasconi et Francesca Reverdito

Pot-au-feu, Aline Lakatos

Emile, Maria Gans

Rousseau chez Alain Tanner (extraits de Jonas qui aura 25 ans en l’an 2000)

Le nettoyeur, Morena Henke

Hors d’atteinte, Mirjam Landolt

Un oncle d’Amérique, Anna Luif

L’homme est-il bon ?, Basil da Cunha

Cosmétique masculine, Mathilde Manderscheid

Ondes littéraires

De mars à décembre 2011, en guise de «mise en bouche» à la célébration du tricentenaire, une série de 10 lectures commentées ont été programmées au 40 Grand’Rue. Un thème, un texte, une personnalité: tel était le concept proposé.

Mardi 7 août: Lettre à d’Alembert sur le théâtre. Lecture Claude Thébert, commentaire Mathieu Menghini

Mercredi 8 août: Les Rêveries – 7e Promenade. Lecture Rose-Marie Nicolas, commentaire Philippe Roch

Jeudi 9 août: La Profession du Vicaire savoyard. Lecture Catherine Kunz, commentaire Vincent Schmid

Vendredi 10 août: Dictionnaire de musique. Lecture Marie-Claire Stambac, commentaire Philippe Albèra

Samedi 11 août: Emile, Livre V. Lecture Laurence Montandon, commentaire Sylvie Arsever

Dimanche 12 août: Discours sur l’inégalité. Lecture Christian Lüscher, commentaire André Hurst

Les films et documents audio sont diffusés en boucle tout au long de la journée.   

Programme estival

Du 31 juillet au 5 août 2012

La MRL fait son cinéma !

La seconde semaine de projections débute sur les hauteurs valaisannes. Maurice Chappaz, qui revient sur ses propres pérégrinations, parle aussi de sa compagne, l’écrivaine Corinna Bille dont la MRL célébrera le centième anniversaire le 1er septembre. Deux auteures évoquent également la condition des femmes en Suisse au travers de leur parcours : Alice Rivaz et Yvette Z’Graggen, décédée au printemps 2012 (et à laquelle la MRL rendra hommage en octobre prochain). Pendant le weekend, c’est de la jeunesse de Rousseau dont il est question dans un documentaire réalisé pour le tricentenaire, Rousseau: Les chemins de Jean-Jacques. Enfin, retour au XXIe siècle avec la lecture par Michel Vinaver de sa pièce 11 septembre.

Mardi 31 juillet: Corinna Bille racontée par Maurice Chappaz (1979 – 50’)

Mercredi 1 août: Maurice Chappaz, écrivain (1979 – 50’)

Jeudi 2 août: Alice Rivaz, écrivaine (1986 – 50’)

Vendredi 3 août: Yvette Z’Graggen, écrivaine (1992 – 50’)

Samedi 4 août: Rousseau: Les chemins de Jean-Jacques, Hervé Pernot (2012 – 55’)

Dimanche 5 août: 11 septembre de Michel Vinaver, une lecture par l’auteur au théâtre de l’Orangerie, 2006

Ondes littéraires

Avec la lecture de sa pièce Dissident, il va sans dire que Michel Vinaver ouvre le champ de la poésie d’ici et d’ailleurs. Il est suivi de quatre poètes sud-coréens dont les traducteurs et éditeurs francophones se prêtent à une lecture bilingue. Place ensuite aux sublimes poèmes du Libanais francophone et ami des peintres, Salah StétiéJacques Dupin, dont le premier recueil a été publié par René Char, emboîte le pas au jurassien Alexandre Voisard qui se présente volontiers comme «le premier poète écologiste après saint François d’Assise». Enfin Noëlle Revaz et Michael Stauffer mêlent leur voix et les langues allemande et française pour un projet commun: Nomi Nomi : Spoken poetry

Mardi 31 juillet: Michel Vinaver (enregistré le 25.04.2010)

Mercredi 1 août: Poésie sud-coréenne (enregistré le 09.06.2012)

Jeudi 2 août: Salah Stétié (enregistré le 08.05.2012)

Vendredi 3 août: Jacques Dupin (enregistré le 27.03.2010)

Samedi 4 août: Alexandre Voisard (enregistré le 02.10.2010)

Dimanche 5 août: Nomi Nomi – Noëlle Revaz et Michael Stauffer en duo (enregistré le 23.02.2012)   

Programme estival

Du 24 au 29 juillet 2012

La MRL fait son cinéma !

Dans la série de portraits Plan-Fixes, Ella Maillart et Nicolas Bouvier racontent leur traversée de l’Asie tandis que se dévoile l’univers poétique de Philippe Jaccottet. Dans une lecture filmée, au théâtre de l’Orangerie, Michel Vinaver lève le rideau et lit L’ordinaire, une pièce dont les personnages tentent de survivre à un crash d’avion en Amérique du Sud.

Rousseau est au cœur du documentaire Jean-Jacques Rousseau-Tout dire, dans lequel Roger Jendly lit les plus grands textes du philosophe, tandis que dans Les chemins de l’exil, Claude Goretta évoque ses dernières années.

Mardi 24 juillet: Ella Maillart, écrivaine voyageuse (1984 – 50’)

Mercredi 25 juillet: Nicolas Bouvier, écrivain voyageur (1996 – 50’)

Jeudi 26 juillet: Jean-Jacques Rousseau – Tout dire, Katharina von Flotow (2012 – 90’)

Vendredi 27 juillet: Philippe Jaccottet, poète (1978 – 50’)

Samedi 28 juillet: Les chemins de l’exil ou les dernières années de Jean-Jacques Rousseau, Claude Goretta (1978 – 200’ – 3h20, oui!).

Dimanche 29 juillet:L’ordinaire, de Michel Vinaver (2006)

Ondes littéraires

La MRL, et la MLG avant elle, donnent à entendre la littérature. Nos archives, qui rappellent de riches rencontres, s’ouvrent pendant cette période estivale à travers un choix de documents audio:

En ce mois de juillet, deux frères, Yves Laplace et Benoît Damon, se livrent autour du deuil de leur père. Le premier lit des extraits de La réfutation, le second Le cœur pincé. Dans un hommage rendu à Claude Delarue (disparu à l’automne 2011) par des romanciers et des critiques, c’est un univers romanesque foisonnant qui nous est raconté. Marius Popescu, Lausannois d’origine roumaine, distille des morceaux de son existence dans Les couleurs de l’hirondelleNoëlle Revaz, quant à elle, offre des extraits de son deuxième roman, Efina, alors que Jérôme Meizoz reprend La Fabrique des singularités et Fantômes pour notre plus grand plaisir. Quant à Pascal Mercier, auteur bernois du best-seller Train de nuit pour Lisbonne, il lit des extraits de Der Klavierstimmer/L’Accordeur de pianos. La lecture est bilingue (en allemand par l’auteur et en français par le comédien Markus Zimmermann).

Mardi 24 juillet: Yves Laplace & Benoît Damon (enregistré le 02.07.2011)

Mercredi 25 juillet: Hommage à Claude Delarue (enregistré le 02.06.2012)

Jeudi 26 juillet: Marius Daniel Popescu (enregistré le 13.03.2012)

Vendredi 27 juillet: Noëlle Revaz (enregistré le 28.09.2009)

Samedi 28 juillet: Jérôme Meizoz (enregistré le  02.07.2011)  

© 2020 MRL
Ce site Wordpress a été développé à Genève par thelab.ch