Fred Bocquet s’a muse

jeudi 1 août 2013 18h30

À l’occasion de sa venue à la MRL, Fred Bocquet propose au public une plongée dans son univers. La romancière, qui se montre à la fois tendre et sans pitié avec ses personnages, des anti-héros pour la plupart, lira des extraits des deux ouvrages publiés aux éditions Cousu-Mouche : La Ricarde et Monsieur Quincampoix. Avant d’en venir aux muses qui lui inspirent ses récits et son style comique et cruel, elle dévoilera également quelques pages des deux récits sur lesquels elle travaille actuellement en parallèle.

La Ricarde (éd. Cousu Mouche, 2012)

«Ma mère était enceinte de 7 mois lorsque nous avons inauguré la Star aux rideaux orange et chocolat au camping de la Ricarde… c’est dire si j’y suis presque née! J’y ai passé de nombreux étés, je l’ai vu vieillir, s’embourgeoiser, comme un ami de longue date… d’où l’envie d’en parler, avec humour j’espère, et nostalgie bien sûr, mais aussi parfois un brin de férocité.»
Fred Bocquet

Bernard Gautier (sans h) a gagné une caravane dans un jeu auquel il a vaguement participé. Faux veuf, vrai divorcé d’une charmante Ukrainienne forcément trop belle pour lui, fils à maman aux désirs peu affirmés, Gautier débarque donc dans un camping communautaire où les règles sont strictes et les amitiés obligées. La mer, l’amour, l’alcool sont autant de délicieux interdits pour un quadragénaire flétri de n’avoir pas assez vécu. Portrait d’un antihéros qui doit se mettre sur la pointe des pieds pour vivre à hauteur d’espoir, description d’un camping de gauche où les aigreurs d’estomac voisinent avec les claques dans le dos, La Ricarde c’est à la fois la caricature hilarante et la description clinique d’un petit monde à l’humour désolant.

Monsieur Quincampoix (éd. Cousu Mouche, 2006)

«Il y a plus de vingt ans, dans un salon de thé, j’ai vu un homme parler à son bouledogue français, ou plutôt un bouledogue français parler à son maître. Cette image est restée quelque part au fond de la boîte à idées, jusqu’à ce que le pollen du magnolia souille mon verre de tempranillo. Le livre est né.»
Fred Bocquet

Norbert décède malencontreusement dans la fleur de l’âge et un accident de salle de bains. Le hasard ou quelque chose d’approchant lui permet de réintégrer l’appartement cossu qu’il partageait avec sa femme… mais dans la peau d’un bouledogue français asthmatique. Pas facile de rester le mâle dominant quand l’épouse devient la maîtresse.

Née une année en 6 dans une bourgade en ieu, Fred Bocquet a très tôt montré un goût vif pour l’écriture. Son premier poème, qui évoquait avec justesse les bonds allègres d’un petit lapin dans le thym – notez la richesse de la rime -, fut rédigé à l’âge de sept ans. Auteur de deux romans, Monsieur Quincampoix (2006) et La Ricarde (2012), elle travaille aujourd’hui à son troisième ouvrage. Fred Bocquet vit à Genève, dans un ilot de verdure promis, comme nous tous, à la démolition.

 

Audio

Fred Bocquet s’a muse Fred Bocquet -©MRL

Entrée libre
Apéritif offert à l’issue de la rencontres
Réservation conseillée: info(at)m-r-l.ch
ou au +41 22 310 10 28

© 2019 MRL
Ce site Wordpress a été développé à Genève par thelab.ch