Mère et (in)visible ? Rencontre avec Nathalie Piégay et Chirine Sheybani

Du 8 mars au 21 avril 2021

Journée internationale des femmes

 

Nathalie Piégay dans Une femme invisible et Chirine Sheybani avec C’est l’histoire d’une mère qui s’en va mettent en lumière deux destinées emblématiques de la condition des femmes : d’un côté, la mère d’Aragon et son histoire d’amour, d’écriture et de dissimilation ; de l’autre, une femme ordinaire face à l’ambivalence de l’expérience de la maternité. Deux romans puissants, qui dessinent des portraits de femmes confrontées à des traditions et des clichés tenaces ; deux protagonistes qui se battent pour rester debout et autonomes, malgré les fissures intérieures. 

 

Pour rédiger Une femme invisible, l’écrivaine et chercheuse Nathalie Piégay a mené une longue enquête sur la mère de Louis Aragon et les mensonges qui entourent la naissance du célèbre poète. Face à l’indigence des documents trouvés, elle a inventé, elle a donné à Marguerite une épaisseur, une volonté et une sensualité. À travers l’existence effacée de cette femme, surgissent des pans étonnants de la biographie d’Aragon. Un roman magnétique et savant qui a été retenu dans les finalistes du Prix Renaudot essai 2018. 

Si Nathalie Piégay se penche sur une femme de la fin du 19e siècle, tout en la rattachant à la conscience féministe du siècle suivant, C’est l’histoire d’une mère qui s’en va s’inscrit parmi les ouvrages ultra contemporains qui osent parler ouvertement de la maternité. À coups de phrases incisives, Chirine Sheybani y dégomme un certain nombre de lieux communs et révèle avec justesse le psychisme d’une jeune femme somme toute banale. Un récit sensible où se dessine un chemin initiatique libérateur. 

 

NATHALIE PIÉGAY

Née en 1965 à Lyon. Nathalie Piégay est écrivaine et critique littéraire. Après avoir longtemps enseigné à l’université Paris-Diderot, elle est aujourd’hui professeure de littérature moderne et contemporaine à la Faculté des lettres de l’université de Genève. Spécialiste de Simenon, Pinget et Aragon, elle signe son premier roman en 2018 avec Une femme invisible et son second, La petite ceinture, en 2020. Ces deux livres sont parus aux éditions du Rocher

 

CHIRINIE SHEYBANI

Née en 1983 à Genève. Chirine Sheybani a publié son premier roman en 2019 : Nafasam a connu un bel écho critique et public, et a notamment reçu le Prix Lettres Frontières 2019. C’est l’histoire d’une mère qui s’en va est son deuxième roman. Ces deux livres sont publiés par les éditions Cousu Mouche

 


Mère et (in)visible ? Chirine Sheybani © Jay Louvion
Mère et (in)visible ? Nathalie Piegay © Trouville

Modération
Salomé Kiner

Rencontre en ligne le 8 mars 2021

© 2021 MRL
Ce site Wordpress a été développé à Genève par thelab.ch