Réception publique en l’honneur de Joël Dicker

lundi 12 novembre 2012 18h30

Couronné le 25 octobre par le Grand Prix du roman de l’Académie française pour son deuxième roman, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert (Éditions de Fallois-L’Âge d’Homme), prétendant aux prix Goncourt et Interallié, le Genevois Joël Dicker suscite un tel engouement qu’il relève de l’ensorcellement communicatif. À 27 ans, il se propulse vers le firmament des auteurs qu’il admirait déjà enfant. Son imaginaire foisonnant embarque le lecteur sans le lâcher une seule seconde, dans une symphonie littéraire peuplée et haletante. Tout en reposant sur la dynamique palpitante du polar, le roman aborde deux mythes : les États-Unis et la création littéraire.

Cet alliage donne au livre de Dicker une qualité universelle que souhaitent aujourd’hui saluer le Conseil d’État et le Conseil administratif de la Ville de Genève, à l’occasion d’une réception publique qui aura lieu à la Maison de Rousseau et de la littérature, en présence de Monsieur Charles Beer, vice-président du Conseil d’État chargé du département de l’instruction publique, de la culture et du sport, et de Monsieur Sami Kanaan, conseiller administratif de la Ville de Genève chargé de la culture et du sport.

Né à Genève le 16 juin 1985, diplômé en droit de l’Université de Genève, Joël Dicker a gagné en 2010 le Prix de la Société Genevoise des Écrivains offert par la Ville de Genève pour son premier roman, Les derniers jours de nos pères.

Réception publique en l’honneur de Joël Dicker Joël Dicker -©MRL
Réception publique en l’honneur de Joël Dicker ©MRL
Réception publique en l’honneur de Joël Dicker ©MRL

Entrée libre

Informations complémentaires: info(at)m-r-l.ch
ou au +41 22 310 10 28

© 2020 MRL
Ce site Wordpress a été développé à Genève par thelab.ch